Où trouver à Montréal ?

Où est passé l’hiver ?

Où est passé l’hiver ?

Sous la plume de Monique Beaudin, le site Montreal Gazette vient de publier un article très intéressant sur la douceur de l’hiver 2011-2012. Il est en anglais, mais je vous en propose un résumé en français.

Il est facile de comprendre pourquoi le climatologiste a qualifié la première moitié de l’hiver 2011-2012 de « non-hiver« . Alors que nous avons passé la semaine passée à déblayer la neige, décembre 2001 a été le mois de décembre le plus pluvieux depuis 20 ans.

L'hiver à Montréal

Dimanche dernier, on totalisait seulement 66 cm de neige à l’aéroport Dorval, alors qu’en moyenne, on observe 104 cm cumulés à cette date.

Depuis le 1er novembre, les températures jouent au yoyo : -15° un jour, +2° le lendemain.

Jusqu’à il y a quelques jours, nous n’avons pas eu un hiver classique à Montréal, avec la neige qui s’entasse devant les maisons, et les habitants qui s’habillent chaudement pour se protéger du froid.

 

« C’est comme un hiver disparu en mission, et nous observons ce phénomène aux USA et au Canada« , affirme Philips,  un climatologue d’environnement Canada.

« C’est le genre d’hiver auquel il faut s’attendre à l’avenir dans le sud du Québec à cause du changement climatique« , ajoute-t-il. Les experts prévoient des hivers plus courts, s’étendant de mi-janvier à mi-février.

Le climatologue Alain Bourque pense qu’avec le réchauffement de la planète, les hivers vont devenir plus doux, avec plus de précipitations sous forme de pluie. C’est difficile d’imaginer l’hiver canadien sans neige, mais c’est ce qui s’est passé dans la majeure partie du pays cette saison. Il y avait des golfeurs dans le sud de l’Ontario la semaine dernière !

L'hiver à Montréal

« Nous sommes le deuxième pays le plus froid et le plus neigeux dans le monde, mais nous observons partout une absence complète d’hiver« , renchérit Philips.

Alors que la plupart des experts sont prudents et rechignent à établir un lien formel entre l’hiver doux que nous connaissons cette année et le réchauffement climatique, ils précisent néanmoins que l’hiver 2011-2012 s’inscrit dans une tendance de radoucissement que l’on observe depuis quelques années dans le sud du Québec.

« Il est impossible de dire qu’un hiver en particulier est provoqué par le réchauffement climatique« , précise Bourque. La variabilité est tout à fait normale. Mais il ajoute qu’on ne peut pas nier que le climat du Québec a changé au cours des 50 dernière années. La température moyenne a en effet grimpé de 1°C entre 1960 et 2003.

Bourque rappelle que le manque de neige peut avoir des effets sur le long terme. Un déficit en neige peut entraîner un manque d’eau en été. Mais il peut aussi être positif. Au printemps, il n’y aura pas d’inondations catastrophiques dans la Vallée du Richelieu comme en 2011.

Pour cette année, Phillips reste optimiste. « Il est tombé moins de neige qu’habituellement, mais on peut encore rattraper notre retard« . Environnement Canada prévoit en effet un retour à la normale pour la deuxième partie de l’hiver. « L’hiver n’a pas été annulé, il a juste été repoussé« .

L’intégralité de l’article est disponible ici (en anglais).
Photos OùTrouverÀMontréal.

Partagez cet article!

Mots-Clés: ,

Commentaires

2 commentaires

Trackback  •  Comments RSS

  1. Article très intéressant !!
    Je suis vraiment pressée que le vrai hiver arrive … Mon chum n’a pas eu la chance de le découvrir encore :)
    J’ai adoré l’hiver de 2010-2011 !

  2. JONNY RUEDA dit :

    c’est qui le photographe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où trouver à Montréal ?
Top