Où trouver à Montréal ?

Plaidoyer pour les plantes grimpantes à Montréal

Plaidoyer pour les plantes grimpantes à Montréal

Le Centre d’écologie urbaine de Montréal vient de diffuser un document PDF consacré à l’utilisation des plantes grimpantes à Montréal. Contrairement aux idées reçues, les plantes grimpantes que l’on peut faire pousser sur son balcon, sur les murs et sur les toits offrent très peu d’inconvénients. Elles n’abîment pas les murs, elles ne gardent pas l’humidité, et n’attirent pas spécialement les insectes ni les rongeurs. Tout au plus, ces plantes demandent un minimum d’entretien pour éviter par exemple que les feuilles ne bouchent les gouttières ou que les tiges ne se propagent pas jusqu’aux câbles électriques.

Au contraire, Anne-Marie Bernier, qui a écrit le guide, fait le point sur toutes les avantages écologiques liés à la présence de plantes grimpantes, et ils sont nombreux. Elles régulent la température à l’intérieur de l’habitation, elles améliorent la qualité de l’air, elles améliorent l’isolation thermique en jouant par exemple le rôle de tampon quand il y a du vent. Elles protègent également les matériaux de construction là aussi en jouant le rôle de tampon face aux aggressions extérieures (UV, vent, etc…). On peut évidemment rajouter le côté esthétique dans la colonne des avantages liés à la présence de plantes grimpantes.

Plantes grimpantes à Montréal

Le guide passe bien sûr en revue les différentes plantes grimpantes qu’il est possible de faire pousser à Montréal : Kiwi, Jasmin de Virginie, Clématite, Pois de senteur, Chèvrefeuille, Vigne vierge, Lierre de Boston, Rosier grimpant, Glycine, et beaucoup d’autres. Chaque fiche est accompagnée de conseils de plantation et d’entretien.

Clématite

Le guide donne également des conseils sur les différents types de support nécessaires à la croissance des plantes, et donne un cours très intéressant sur les méthodes utilisées par les plantes grinpantes pour s’accrocher aux supports. La vigne vierge par exemple a choisi la méthode de la ventouse pour se fixer à des surfaces planes et lisses. La clématite quant à elle, entoure les pétioles de ses feuilles autour des supports. Un pois de senteur va envoyer des petits organes en tire-bouchon pour s’aggriper à tout ce qui passe à sa portée.

En lisant ce guide très complet et très documenté, les plantes grimpantes n’auront plus de secret pour vous !

Cliquez ici pour télécharger le guide « Les plantes grimpantes: une solution rafraîchissante » ou ici pour lire l’article correspondant sur le site du centre d’écologie urbaine de Montréal.

Pour savoir où acheter des plantes grimpantes à Montréal, consultez la page « Où trouver des plantes pour son balcon à Montréal ?« 

Partagez cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où trouver à Montréal ?
Top