Visite du silo n°5

0
139
Silo n°5

Visites guidées du Silo n°5

Grâce au blog de Dorydee, j’ai découvert qu’il était possible de visiter le silo n°5, cet immense bâtiment industriel situé à la hauteur de la rue McGill, sur le Vieux-Port. Jusqu’à samedi 23 juin pour l’instant, et pour la somme de 14$, un guide bénévole de l’association Héritage Montréal vous invite à découvrir le site du silo. Il vous explique son histoire en détails et vous permet même visiter l’intérieur du bâtiment central !

Silo n°5

Silo n°5

Silo n°5

Silo n°5

Silo n°5

J’ai eu l’occasion d’assister à cette visite et même si on ne peut pas visiter l’intérieur de tous les bâtiments pour des raisons de sécurité, il est tout de même très intéressant d’en faire le tour complet et d’apprendre plein de choses sur l’impact de révolution industrielle sur l’urbanisme de l’île, et l’évolution du port de Montréal.

Pour tout savoir sur cette visite, visitez le site d’Héritage Montréal.

Un peu d’histoire

Au 20ème siècle, bénéficiant de la révolution industrielle en Europe, Montréal devient l’un des principaux ports de commerce de céréales dans le monde. En 1923, la ville atteint même la première place ! Pour accompagner cette croissance du commerce, la ville fait construire dès 1885 de nombreux silos à grains capables de gérer les énormes quantités de grains qui transitent chaque jour par le port. En 1906, l’élévateur B, qui deviendra plus tard le silo n°5, est construit. En 1913, une annexe est ajoutée, suivie en  1958 du silo B-1 est construit. Enfin, l’année 1963 voit la construction des convoyeurs pour déplacer le grain entre les différents bâtiments et l’extérieur.

D’autres silos à grains ont été construits sur l’île de Montréal, le long du St-Laurent. L’architecte John S. Metcalfe, à qui l’ont doit le silo n°5, est également reponsable des silos 3 et 4 dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve, et de deux autres solos détruits dans les années 80 : le  n°1, près du n°5, et le n°2, juste en face du marché Bonsecours. Seul le 4 est toujours en service aujourd’hui.

Le silo n°2

L’intérêt du silo n°5 est vraiment unique. Il a été construit en plusieurs fois, sur une longue période, ce qui permet de voir sur un seul site les différentes techniques utilisées. Le premier bâtiment a été construit en acier. Les autres bâtiments ont bénéficié des progrès dans les matériaux de construction et ont été construits en béton armé. Les silos eux, sont passés de la forme quadrangulaire, au cylindrique, puis à l’ondulé.

Quel avenir pour le silo n°5 ?

Hors service depuis 1994, l’avenir du silo n°5 est toujours en suspens malgré de nombreux débats depuis sa fermeture. Les Montréalais ont eux-mêmes un avis tranché sur l’intérêt de ce bâtiment. Certains y voit un horrible bâtiment industriel, qui défigure le vieux-port et qui devrait être rasé au plus vite, d’autres reconnaissent la valeur patrimoniale de l’édifice, et se mobilisent pour sa reconversion.

Silo n°5

Il a été question d’en faire le nouveau musée d’art contemporain de Montréal. Certains y voient un lieu parfait pour y abriter le nouveau siège de l’ONU. Une autre option qui a le vent en poupe actuellement est d’en faire un data center pour héberger des milliers de serveurs informatiques. Baptisé Siloctet, le projet consiste en l’installation de 112 000 serveurs informatiques placés verticalement dans les 44 cylindres de l’annexe B1. Mais des projets plus classiques existent aussi, à l’image de Copenhague qui a transformé des silos en condos (Gemini Residence), ou de la ville d’Akron dans l’Ohio qui a transformé les siens en hôtel (Quaker Square Inn).

Gemini Residence

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here