Les nouveaux billets de banque canadiens

1
229

D’ici à la fin de l’année 2013, tous les billets de banque canadiens seront remplacés par des billets en polymère. Deux coupures sont déjà en circulation, celles de 100$ et de 50$. Ces nouveaux billets sont prévus pour durer deux à trois fois plus longtemps que les billets en papier qui prévalaient jusqu’ici, et surtout, ils sont beaucoup difficiles à contrefaire (voir à ce sujet les éléments de sécurité dans la vidéo du billet de 20$). Ils sont également résistants à l’eau, ils supportent la laveuse et devraient survivre à la sécheuse. On ne peut pas les déchirer facilement, et ils ne durcissent pas avec le froid intense. Malgré toutes ces qualités, ils ont tout de même le défaut d’être très glissants et de sortir tout seuls de la poche du pantalon ! Attention donc, rangez vos billets de 100 et de 50 soigneusement !

Qui dit nouvelle matière, dit aussi nouveau design. Au recto, les billets mettent à l’honneur les mêmes personnages illustres que sur les billets actuels, dans un style différent. Au verso, les nouveaux billets évoquent l’esprit d’innovation du Canada : les éléments graphiques illustrent les réalisations canadiennes au pays, dans le monde et dans l’espace.

Les nouveaux billets de 100$ sont déjà en circulation depuis novembre 2011. La diffusion de ceux de 50$ a commencé en mars dernier. Les nouveaux billets de 20$, dont le design a été dévoilé le 2 mai dernier, seront distribués à partir de novembre 2012. Il faudra encore attendre quelques mois pour savoir à qui ressembleront les billets de 10$ et de 5$.

Le Canada n’est pas le premier pays à mettre en service des billets en plastique. Cette technologie est utilisée dans 40 pays et c’est l’Australie qui a ouvert le bal en 1988.

Le billet canadien de 100$ en polymère

Le portrait de Sir Robert L. Borden, premier ministre canadien de 1911 à 1920, figure sur ce nouveau billet. Il a pour thème l’innovation médicale et montre une chercheuse au microscope, un brin d’ADN, un électrocardiogramme, pour honorer l’invention du régulateur cardiaque par John Hopps en 1951, ainsi qu’un flacon d’insuline, découverte par deux chercheurs canadien, Frederick Banting et Charles Best, en 1921.

Le billet canadien de 100$ en polymère

Le billet canadien de 100$ en polymère

Le billet canadien de 50$ en polymère

C’est un autre premier ministre qui orne le billet de 50$ : William Lyon Mackenzie King (1921–1930 et 1935–1948). Le thème en est le grand nord, avec un hommage rendu au peuple inuit par la présence du mot arctique écrit dans la langue inuktitut. On y voit également le NGCC Amundsen, un brise-glace de recherche, ainsi que les cartes des régions nordiques du Canada en fond.

Le billet canadien de 50$ en polymère

Le billet canadien de 50$ en polymère

Le billet canadien de 20$ en polymère

C’est la Reine Elizabeth II qui y figure, comme sur tous les billets de 20$ depuis son accès au trône. Il a pour thème le Monument commémoratif du Canada à Vimy, en France, qui rend hommage aux Canadiens ayant servi sous les drapeaux au cours de la Première Guerre mondiale.

On y aperçoit donc le monument, ainsi que des coquelicots, l’emblème du souvenir.

Le billet canadien de 20$ en polymère

Le billet canadien de 20$ en polymère

Voici une vidéo de présentation de ce billet, qui fait le point également sur tous les éléments de sécurité.

Historiques des billets canadiens

Chose surprenante, les billets en papier que nous connaissons actuellement sont en service depuis très peu de temps. Les billets de 5$ et de 10$ sont apparus en 2001, les autres en 2004. Ils sont les premiers billets canadiens à comporter un élément en relief à destination des  personnes aveugles ou ayant une vision partielle. Le braille n’étant pas connu de tous, un système de symboles à 6 points à été retenu : un symbole = 5$, 2 symboles, 10$, 3 symboles : 20$, 4 symboles : 50$, et 5 symboles : 100$. L’INCA (http://www.cnib.ca/fr/ distribue également des lecteurs électroniques de billets de banque gratuitement, qui permet d’en connaître la valeur grâce à un message vocal, une vibration ou un timbre sonore.

Cette série, baptisée « l’épopée canadienne » rend hommage à la culture, à l’histoire et aux réalisations du Canada. Les billets de 5$ montrent des enfants jouant au hockey, au toboggan, ou sur des patins à glace.

L'épopée canadienne - 5$

L'épopée canadienne - 5$

Le billet de 10$ célèbre l’engagement de l’armée canadien. Le billet de 20$ met à l’honneur les arts visuels, la littérature et les arts du spectacle. La coupure de 50$ rend hommage rend hommage aux Canadiens et aux Canadiennes qui ont défendu les droits et les libertés. Le billet de 100$ illustre quant à lui le thème de l’exploration et de l’innovation. On peut y voir notamment une carte du Canada dessinée par Samuel de Champlain en 1632, ainsi qu’une représentation d’une image satellite prise par Radarsat-1, le premier est un satellite canadien d’observation de la Terre.

La série précédente, diffusée a partir de 1986, avait pour thème les oiseaux du Canada. Elle avait la particularité de proposer des coupures supprimées depuis, celles de 2$ et de 1000$ ! On pouvait y voir des illustrations de Merle d’Amérique (2$), de Martin-pêcheur d’Amérique (5$), de Balbuzard pêcheur (10$), de Huart à collier (20$), de Harfang des neiges (50$), de Bernache du Canada (100$), et de Durbec des sapins (1000$).

Série de 1986, Les oiseaux du Canada

La reine Elisabeth II figurait déjà sur le billet de 20$, mais aussi sur ceux de 2$ et de 1000$, avec une couleur différente.

La série précédente, appelée la série multicolore, est introduite à partir de 1969. Pour lutter contre la contrefaçon, ces billets utilisent la technique de l’impression irisée, qui consite à fusionner plusieurs couleurs.

La série multicolore

La série de 1954 marque l’apparition de la Reine Elisabeth II sur les billets de 20$, deux ans après son sacre.

La série de 1954

Cette série est aussi connue sous l’appellation « face de diable », car certains voient dans la chevelure de la reine un diable ricanant. C’est vraiment tiré par les cheveux quand on observe le dessin, mais la controverse est suffisamment vive pour que la banque du Canada fassent modifier les planches d’impression en 1956.

Face de diable

Laissons les séries précédentes, moins passionnantes, pour faire un grand bond dans le passé et dénicher le premier billet en dollar canadien.  Il s’agit d’un billet émis à Québec par l’armée anglaise, pour payer les troupes et acheter des provisions pendant la guerre anglo-américaine de 1812.

Premier billet en dollar canadien

Pour tout savoir sur la monnaie canadienne, les nouveaux billets en polymère, et l’histoire des billets canadiens, consultez le site de la banque du canada. Si vous passez pas Ottawa, n’oubliez pas de visiter le musée de la Monnaie.

Images de billets utilisées et modifiées avec la permission de la Banque du Canada.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here